Conseils techniques : feuilles mortes, compost et compagnie...

Publié le par claire

Dans mon jardin il y a un châtaignier au nord dont je vous ai déjà parlé.  A l'ouest il est bordé par une "haie" de chênes... Résultat : le terrain est plutôt ombragé, acide et sec... et il y a beaucoup de feuilles à ramasser !... 

L'hiver je nettoie une fois pas semaine les parties où il y a l'herbe (je n'ose pas parler de pelouse !) pour ne pas qu'elle étouffe. Je laisse toutes les feuilles sur les massifs d'arbustes et de vivaces. Cela est d'une part moins fatiguant et d'autre part cela permet une petite isolation contre le froid hivernal et la sécheresse estivale, et enfin cela apporte un peu de nourriture à la terre.

Mais au printemps, toutes ces feuilles mortes me dépriment... j'adore la terre bien noire... alors j'étale du compost sur les plates bandes...  cela donne un aspect bien soigné... les vers de terre feront tout le travail !... ils décomposeront les vieilles feuilles, allègeront la terre et la nourriront de leur déjections.

Je garde le compost le mieux décomposé pour les plates bandes de vivaces et le plus grossier est destiné aux  massifs d'arbustes. Le plus délicat dans cette opération est de ne pas enterrer les plus petits sujets tels les cyclamens coums, montrés précédemment.

Je n'ai pas de photos pour l'illustrer, mais c'est très amusant de voir ,au printemps, les jeunes et vigoureuses pousses de jonquilles transpercer les feuilles mortes... au jardin on s'amuse de peu me direz-vous !...

Illustration du propos :

Avant

Pendant

Après

 

Sur le compost je mets tout ce qui se présente : les feuilles citées précédemment, les tontes de gazon, les épluchures de fruits et légumes, le marc de café, le thé, les coquilles d'oeufs broyées pour qu'elles se décomposent plus vite...

Les pelures de bananes sont paraît-il très précieuses. Je connais une amie qui mange une banane tous les jours pour booster un rosier qu'elle aime particulièrement !... Ce nectar peut devenir une vraie obsession... quand j'en vois sur un plateau à la cantine, dans une poubelle ou par terre, je dois me retenir pour ne pas emporter ce trésor !...

Amis Jardiniers Amateurs, ATTENTION : l'Abus de Jardinage peut entraîner des troubles graves du Comportement....

Ceci est un phénomène particulièrement bien décrit par Karel Capek qui a publié en 1929 un livre toujours d'actualité (réédité par les éditions de l'Aube et en poche collection 10/18) : l'Année du jardinier, dont je vous recommande la lecture salutaire et préventive.

Une petite dose ?

"En ce moment, au début du printemps, les jardiniers sont, comme on dit, irrésistiblement attirés dans leurs jardins ;  à peine ont-ils posé leur cuiller, les voilà au milieu de leurs plates-bandes, pointant leurs postérieurs vers le sublime firmament ; ici, ils écrasent dans leurs doigts une poignée de terre, là, ils creusent pour placer plus près de quelque racine un précieux morceau de vieux fumier éventé ; ici, ils arrachent des mauvaises herbes, là, ils enlèvent un caillou.... le nez contre la terre et chatouillant amoureusement une frêle touffe de radicelles. C'est dans cette posture qu'ils jouissent du printemps, tandis qu'au-dessus d'eux le soleil décrit sa révolution glorieuse, tandis que voguent les nuages et que les oiseaux du ciel s'abandonnent à l'amour.... Il va de soi qu'au premier coup d'oeil vous ne voyez du jardinier autre chose que son derrière : tout le reste, tête, mains et pieds, se trouve au-dessous."

 

Publié dans conseils techniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

natacha 24/03/2006 14:50

je trouve ton blog compréhensif surtout pour une personne comme moi ne pratiquant pas le jardinage, continues à nous éblouÏr, avec un texte simple et de jolies photos.
nat.

Gottvalles 21/03/2006 19:09

Bonsoir Claire la Jardinire,
Tu continues à nous charmer avec tous ces conseils et ces superbes photos !! Tu peux remplacer Michel le Jardinier sur France Inter !
Pour le blog ils nous répondent que le nom existe déjà ???
Biz.