encore des roses...

Publié le par claire p.

Après les rosiers Mutabilis et Pierre de Ronsard qui ont joué les vedettes dans des articles précédents, voici les autres rosiers de mon jardin...

je ne résiste pas à un petit rappel avec Pierre de Ronsard...

 

Le rosier Jardins de Valloires, une création d'André Eve qui a remis au goût du jour les rosiers anciens. C'est un petit rosier tapissant (80cm de hauteur environ), très florifère jusqu'à l'automne. Il est associé avec de la menthe panachée, très envahissante mais tellement jolie qu'on lui pardonne...

une autre beauté particulièrement parfumée : le rosier Frédéric Mistral, une obtention de Meilland

 

il fleurit tout l'été, et tard dans l'automne : ici avec la sauge (bleue) unigilosa en arrière plan, qui elle aussi a une floraison automnale

et là avec les pivoines dans le flou...

parfois la nature fait bien les choses. Je vous ai déjà parlé de l'euphorbe robbiae dans l'article sur les jonquilles ; c'est une plante très vagabonde. Je l'avais plantée au pied de la haie de laurier et ... elle a colonisé le pied du rosier : tant mieux car les rosiers modernes ont souvent de grandes tiges pas très esthétiques dans un massif... le rosier est bien installé depuis plusieurs années, j'espère que cet envahissement ne lui nuira pas...

et enfin Rose de Recht, une variété de rose ancienne qui a toutes les qualités : robuste, florifère, très parfumée...

Ce rosier a une histoire étonnante : il était déjà dans le jardin quand nous avons acheté ce terrain, mais ce n'était qu'une sorte de ronce qui poussait au pied d'un vieux pommier sauvage et que mon mari a taillé conscienceusement pendant des années... jusqu'à ce qu'il l'oublie... et une magnifique fleur a poussé !...

depuis on l'a laissé tranquille et il a formé un buisson de plus en plus grand (1.80 m environ) mais alors il a commencé à se dégarnir : maintenant je le taille d'environ 1/3 chaque hiver pour le maintenir à 1m environ.

Il fait de nombreux rejets que je distribue aux amis en leur racontant cette anecdote...

Le rosier buisson est adossé à une haie composée de berbéris pourpre, d'un oranger du mexique doré, d'un physiocarpus doré et d'un autre pourpre (je vous reparlerai de ces arbustes...)

et voici la fameuse rose de recht en gros plan

malheureusement vous ne pouvez pas sentir son parfum !!!...  peut-être en approchant le nez de l'écran ?...

Publié dans rose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Katia 28/06/2013 14:46


moi si , je l'ai au Jardin! bisous Claire.

Geralds 06/06/2009 13:31

Ahh si je viens juste de sentir son parfum ! Encore merci pour ce don et cette anecdote.